retour à l'accueil


1961 1925 1882 1846 1815 1771 1736 1713 1687 1647 1612 1580 1560 1533 1513 1488 1463


Les pages d'événements historiques vous invite à découvrir
quelques comptes-Rendus en ordre décroissant depuis ma date de naissance
génération par génération.

Une façon instructive et amusante de graver dans sa mémoire
quelques repères indispensables.



1925


03 mai

Naissance de SCHOONACKER Alphonse
Jour : Dimanche - Lieu : Dannes

Président de la république
Française


Gaston Doumergue
Roi de Belgique


Albert Ier




Aristide Briand

16 octobre

Signature des accords de Locarno

La conférence de Locarno (Suisse)
commencée le 5 octobre réunissant
Aristide Briand pour la France,
Arthur Chamberlain pour la
Grande-Bretagne,
Gustav Stresemann pour
l'Allemagne,
Benito Mussolini pour l'Italie
et Emile Vandervelde pour
la Belgique, aboutit à la
signature des accords de Locarno.
Ils garantissent les frontières
établies lors du traité de
Versailles (28 juin 1919).
L'Allemagne s'engage à respecter
l'accord concernant la zone
démilitarisée de la Rhénanie
et à ne pas violer les frontières
de la Pologne et de la Tchécoslovaquie.
En envahissant la Rhur en mai 1936,
Hitler violera les accords de Locarno.


Emile Vandervelde




Citroën
L'entreprise en 1925

Citroën forme et développe en France son réseau commercial,
la première organisation qui mérite réellement ce nom :
les 200 agents de 1919 sont 5 000 en 1925.
Création de sociétés commerciales à Madrid et Alger.
Entrée en activité des forges de Clichy
(banlieue parisienne),
installation métallurgique exceptionnelle pour l'époque :
ses cinquante pilons en font la première forge d'Europe.
Après le succès de la première traversée du Sahara en 1923,
deuxième mission Haardt-Audouin Dubreuil,
la Croisière Noire.
D'octobre 1924 à juillet 1925, les seize hommes et les huit
autochenilles de l'expédition Citroën Centre Afrique
rallient
Colomb Béchar à Tananarive, 20 000 km de voyage d'étude au
service de la science.

De 1925 à 1934, Citroën écrit son nom sur la Tour Eiffel en
lettres lumineuses de 30 m de haut
(250 000 ampoules et 600 km de fils électriques).
Production annuelle : 61 487 véhicules.



Citroën écrit son nom
sur la Tour Eiffel



La Tri-State Tornado

La Tri-State
Tornado
ravage le
Missouri
l'Illinois
et l'Indiana
Ah, Valentine!
Elle avait de si jolis tétons...
C'est grâce à (à cause de?)
Maurice Chevalier que le français
le plus moyen jouit à l'étranger
d'une réputation d'amoureux
(le fameux French lover) hors-pair.
C'est aussi un peu à cause de
(grâce à ?) Maurice Chevalier que
le Français est souvent perçu,
à l'étranger, comme un type sympa
mais pas très sérieux, un bon-vivant
pas trop bosseur. Pendant plusieurs
décennies, Chevalier a incarné la
France, particulièrement en Amérique.
Depuis, on a bien du mal à leur vendre
notre haute technologie...

Maurice
Chevalier
Valentine


1924 :
année probable
de l'invention
de la télévision.
Fille de Carrie McDonald et d'Eddie Carson,
Joséphine quitte le foyer familial à
l'âge de 13 ans, et commence à travailler
comme serveuse. Elle remporte son premier
concours de danse à 10 ans, puis débute à
Broadway au Plantation Club.
Le 2 octobre 1925, elle passe en première
partie dans la Revue nègre au Théâtre
des Champs-Elysées. Vêtue d'un simple
pagne de bananes, elle danse avec une
furie suggestive sur un rythme de charleston
une musique alors encore inconnue en Europe
l'interprétation d'un tableau baptisé
La Danse sauvage. Le scandale fait rapidement
place à l'engouement général.

Joséphine devient l'égérie des cubistes qui
vénèrent son style et ses formes, et suscite
l'enthousiasme des Parisiens pour le jazz et
les musiques noires.
À cette époque, elle rencontre Georges Simenon,
engagé comme secrétaire. Malgré le succès
réservé à Joséphine Baker, la Revue nègre
s'inscrit dans la vision coloniale du monde noir
et de l'Afrique qu'a la France de l'époque :
Sans malveillance mais réductrice et condescendante.
Joséphine Baker dansant le charleston aux
Folies Bergère à Paris
lors de la Revue nègre en 1926

Après une tournée en Europe, Joséphine Baker
mène la revue des Folies Bergère de 1927
accompagnée d'un léopard, dont l'humeur fantasque
terrorise l'orchestre et fait frémir le public.
En 1927, la jeune star se lance dans la chanson.
En 1931, elle remporte un succès inoubliable
avec la chanson J'ai deux amours composée
par Vincent Scotto.
Quelques rôles lui sont proposés au cinéma par
des cinéastes, tel Marc Allégret.
Ses deux principaux films, Zouzou et
Princesse Tam Tam, ne rencontrent pas le succès
espéré. Sur les planches du music-hall, en revanche,
elle en vient à faire de l'ombre à la grande Mistinguett.
Sa tournée de 1936 aux États-Unis ne rencontre pas non
plus la réussite escomptée. L'Amérique est sceptique
et certains lui reprochent de parler parfois en français,
ou en anglais avec un accent français.

Elle rentre en France et acquiert la nationalité
française en 1937 en épousant un Français, Jean Lion.

Joséphine Baker
et son célèbre pagne

Plus d'événements...


Le 14 septembre 1925 : Première exposition surréaliste

Le 14 septembre 1925 s'ouvre la première exposition surréaliste. À Paris, Max Ernst,
Man Ray, Pablo Picasso, Juan Miro et Giorgio de Chirico révèlent au public une peinture
fortement inspirée par les développements de la psychanalyse.


Le 13 octobre 1925 : Naissance de Maggie Thatcher

Margaret Hilda Thatcher est née à Dartford le 13 octobre 1925, dans une famille
d'épiciers. Elle deviendra Premier ministre du Royaume Uni.


Le 21 décembre 1925 : Le cuirassé Potemkine au cinéma

les Moscovites découvrent le premier chef d'oeuvre d'un cinéaste de 27 ans,
Serguei Eisenstein. Le film s'intitule Le cuirassé Potemkine et relate
une mutinerie qui s'est déroulée vingt ans plus tôt.


Sources diverses du net(Herodote, Wikipédia, Linternaute...)